Pomezia, trois institutrices arrêtées pour mauvais traitement envers les enfants

Traduction de l’article : http://roma.repubblica.it/cronaca/2018/03/12/news/pomezia_maestre_arrestate_maltrattamenti-191054530/?ref=RHPPLF-BH-I0-C8-P4-S1.8-T1

Les institutrices d’une école maternelle sont assignées à résidence suite a une accusation de violences physiques et psychologiques.

Trois maîtresses d’une école maternelle communale de Pomezia ont été arrêtées ce matin par les gendarmes italiens pour mauvais traitements sur les enfants. Les maîtresses, qui sont actuellement assignées à résidence, sont accusées d’avoir soumis certains enfants d’âge compris entre 3 et 5 ans à des actes de violence physique, morale et psychologique, en les humiliant, leur infligeant des vexations et des insultes de diverses sortes, devant la classe entière et ce de manière répétée. L’enquête est née suite à la plainte de quatre jeunes mamans et a été conduite par les gendarmes italiens du poste de Pomezia.

Il serait apparu suite au visionnage des images des caméras de vidéosurveillance positionnées dans l’école  durant l’enquête que les enfants  étaient fortement poussés, menacés de ne plus être récupérés par les parents pour les ramener à la maison, et appelés « moche », « vilain ». Certains enfants ont été pris et secoués par les bras et par  la blouse, et l’un d’eux tiré par les cheveux. D’autres encore auraient été contraints à se mettre à genoux à un angle de la classe ou à s’asseoir sur une chaise, isolés du groupe.

Les trois maîtresses ont été soumises à une action pénale pour délit de maltraitance en considération des méthodes éducatives utilisées, pas seulement inadéquates, mais causant indubitablement  des lésions de la sphère psycho-physique des petits élèves. Les personnes arrêtées ont été soumises a une assignation de résidence et seront interrogées dans les prochains jours par le GIP*.

« Cette nouvelle a bouleversé toute la commune. Ces arrestations sont très préoccupantes car elles concernent des personnes à qui nous confions nos enfants chaque jour. Lorsqu’on touche aux enfants et que s’évanouit le rôle éducatif et formateur des écoles de tout ordre c’est une défaite pour tous. » C’est ainsi que le maire de  Pomezia, Fabio Fucci, a commenté l’arrestation des trois enseignantes. « Je remercie les forces de l’ordre pour leur travail et je fais confiance aux enquêteurs pour conclure l’enquête dans les meilleurs délais ».

  • GIP: Juge d’instruction.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s